Amie

Texte proposé par Tina d’Arnoux – @TinadArnoux

J’aime ce titre d’Amie

Cette emphase sur le A

J’aime ce titre qu’il me donne.

Cette confiance partagée.

J’aime comme en quelques mots

Il m’apaise, il me calme

J’aime comme il me rassure

Et j’aime par-dessus tout :

Ces doux mots qu’il susurre

Ces mots qui me caressent

Ses mots crus qui m’effleurent

Et qui éveillent en moi

Un besoin, un désir

De le prendre dans mes bras

Et de poser sur lui

Une pluie de baisers.

Et de quitter les mots

Me laisser attacher

Par un doux lien de soie

Le laisser décider

Ce qu’il veut faire de moi

Et quand les yeux bandés

Je sens posé sur moi

Le bout de la cravache

Je sais ce qui m’attend

Je sais sans le savoir

J’attends son bon vouloir.

Il va me faire plaisir

En cela j’ai confiance

Mais que va-t-il donc faire ?

Comment va-t-il s’y prendre ?

La cravache sur mon ventre

Me caresse, pour l’instant,

Elle remonte sur mes seins

Me fouette très doucement

Elle descend à nouveau

Elle évite mon clito

Ah, il veut me faire attendre !

Sur mon ventre, mes cuisses

Les lanières me caressent

Et puis elles disparaissent

Je frémis d’impatience.

Un liquide sur mon ventre

De l’huile tiède parfumée

Ses mains glissent et me pressent

Je devance les caresses

Je me cambre, je voudrais

Qu’il me touche les seins

Il le sait, il attend

Il veut que je demande

« Touche mes seins s’il te plait »

Mais c’est lui qui décide

Et il veut que j’attende.

Et ses mains continuent

Elles me massent le ventre

Puis l’intérieur des cuisses

Puis les jambes et les pieds

Et puis elles disparaissent…

Elles reviennent sur mes hanches

Elles me soulèvent un peu

Un coussin dans mon dos

Prestement ajusté

Ses mains m’écartent les cuisses.

Pas beaucoup, juste un peu

Puis elles me touchent les fesses

Ah, là juste à l’entrée

Posé contre ma rosette…

Un petit objet dur

J’ai droit au plug, je crois !

Il l’insère doucement

Puis arrête le mouvement

Je vais à sa rencontre

Et je le prends en moi

Un soupir de plaisir

S’échappe de ma bouche.

Tiens, à propos de bouche

Lui ne parle toujours pas

Il est trop occupé

Sa bouche posée sur moi

Me lèche le clitoris

Le suce, l’aspire même

Et moi je me trémousse

Tant je prends du plaisir.

Ah, ses mains sur mes seins

Enfin, je l’attendais

Sa bouche, il se délecte,

Boit à ma source de vie.

Et ces vagues de plaisir

Qui montent et m’envahissent

Et moi qui vocalise

Comme pour l’encourager

Et ce plaisir qui vient

Sans jamais s’arrêter

Que j’aime quand mon Ami

S’occupe de moi ainsi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s